Tout savoir sur le thermomètre auriculaire et frontal

Tout savoir sur le thermomètre auriculaire et frontal

Depuis que les thermomètres à mercure, ont été retirés, les parents naviguent entre les thermomètres en essayant de trouver le plus fiable et rapide, mais avec la confiance de savoir que la mesure est correcte. Il existe plusieurs thermomètres numériques qui permettent cela comme les thermomètres auriculaires et frontaux, qui donnent la température exacte en quelques secondes. Mais sont-ils fiables ? Comment fonctionnent-ils ?

Qu’appelle-t-on thermomètre auriculaire et frontal et est-il dangereux ?

Les thermomètres auriculaires et frontaux (certains ne mesurent que l'oreille et d'autres les deux) fonctionnent par infrarouge. Le thermomètre est un système de lentilles qui capte l'énergie infrarouge émise par notre corps, effectue une lecture et nous donne un résultat. Vous pouvez visiter ce site si vous avez l’intention d’en apprendre davantage : http://www.dailypresse.com/thermometre-medical/.

Si l'on parle de regarder le front, il est clair que le thermomètre n'est pas dangereux, car soit il est placé à une certaine distance du front et la mesure est prise sans toucher l’individu. Ou soit le thermomètre a un couvercle avec la bonne forme pour placer le thermomètre sur le front et ensuite appuyer sur le bouton qui le met en marche.

Si nous parlons de l'oreille, le thermomètre possède une canule ou une sonde large qui doit pénétrer dans l'oreille. Mais, elle est suffisamment large pour éviter qu'elle ne pénètre trop et n'endommage le tympan ou le canal auditif.

Sont-ils fiables ?

Bon, nous savons comment les thermomètres frontaux et auriculaires fonctionnent, nous savons qu'ils ne sont pas dangereux. Maintenant nous avons juste besoin de connaitre la dernière information essentielle :  nous devons savoir ce qu’il en est de leur fiabilité , ou ce qui revient au même, s'ils sont d'une quelconque utilité.

Selon les fabricants, cela peut être normal qu’il y ait quelques différences entre les températures mesurées et réelles, car la présence de cire ou de saleté dans une oreille peut provoquer des variations de température. En dehors de cela, dans l’ensemble, les thermomètres frontaux et auriculaires sont assez fiables.